Voyager vegan

Hello mes petits fruits!

Aujourd’hui je vous retrouve pour un article sur ma vie de vegan, et notamment ma première expérience de vegan en vacance. Lorsque l’on est chez nous, dans notre quotidien, il est facile de savoir comment vivre ce mode de vie. On a nos aliments dans nos placards, notre réfrigérateur, et on sait comment élaborer nos menus. Lorsque l’on est en vacances, c’est plus compliqué dans le sens où souvent on mange à l’extérieur. Et puis dans mon cas une bonne partie du séjour nous avons été logés chez des amis, et ça devient délicat d’arriver avec ses valises et de dire « par contre je ne mange pas ci, je ne mange pas ça… » imaginez la tête de vos hôtes! Pas très rassurés d’avoir à se décarcasser pour faire des menus adaptés à moi. Alors évidemment, je ne veux surtout pas m’imposer et dans ce genre de situation je préviens de suite « Ne changez pas vos habitudes, je m’adapte! »

IMG_20160603_145242.jpg

Quand on est vegan, les choses sérieuses commencent dès l’avion. Eh oui le plateau repas doit être adapté. Alors j’avais pris la peine de faire ma réservation lors de l’achat des billets, à savoir menu spécial: végétalien ovo et lacto. Les compagnies aériennes, Air France pour nous, nous demande de bien préciser. Car selon eux on peut être végétalien et manger des oeufs et des produits laitiers (mouais okey!). Donc je précise. De la Réunion jusqu’à Paris il y a 11 heures de vol, donc nous avons un repas chaud et un petit déjeuner (pour un vol de nuit). Le super avantage de commander un repas spécial, c’est que nous sommes servit en priorité. Alors avantage je ne sais pas trop, ce que je sais c’est que je ne passais pas inaperçue. Et à ma grande surprise, mon repas n’étais pas végétalien, mais VEGETARIEN. Aïe! Heureusement que j’avais pris la peine de préciser. Du coup pour mon super plateau, j’avais du beurre, des chips apéritifs au fromage, et au petit déjeuner un croissant. En soi, ce n’étais pas si grave j’ai fais avec, mais c’est à ce moment là qu’on se dit eh mince ça commence les ennuis ^^ mais je vais vous épargner les détails gustatifs de mon super riz au champignons !

IMG_20160622_214643.jpg
Plateau végéta*ien vol Air France de nuit, Paris- Réunion

Le menu enfant de mon fils, à côté du mien étais largement plus appétissant, il avait même un jus de pomme BIO !!

Enfin bref! Nous avons passés 10 jours sur Lyon suivit de 11 jours en Espagne, à Gijon. Sur Lyon ma vie de végan étais à son maximum de bonheur. Avant mon départ j’avais fais des recherches sur les magasins vegan et les restaurants où je pourrais manger. Il y a du choix.

Pour les intéressés, voici les adresses que j’ai pu faire:

  • My Petite Factory: Restaurant sans gluten, ni lactose et avec des produits bio et locaux, vegan friendly.  17 Rue Neuve, 69001 Lyon
IMG_20160603_160231.jpg
Buddha bowl à My Petite Factory et smoothie
  • Un monde Vegan: Magasin alimentaire, pour végétaliens et végétariens, produits biologiques, naturels, sans lactose et sans gluten. 15 Rue Aimé Collomb, 69003 Lyon
  • Sushi dans le centre commercial de La Part Dieu et de Confluence: Trouver des sushi vegan à la Réunion est assez compliqué, ou alors il faut les commander à l’avance. A Lyon j’ai pu en manger peut importe le sushi bar où nous allions. Mon homme étant un accro des sushi, c’étais un réel plaisir pour moi de pouvoir manger avec lui.
IMG_20160607_124321.jpg
Sushi façon taboulé avec soupe miso, centre commercial de Confluence
  • Paradis du fruits:En matière de jus de fruits frais c’est l’idéal. Centre commercial de Confluence et Part Dieu.

 

IMG_20160609_115325.jpg
Paradis du fruits: Boissons Détox, fruits de la Passions, et jus d’abricot
  •  Quelques smoothies par ci, quelques emplettes vegan par là, j’avais de quoi manger vegan à 100%

Vivre vegan sur Lyon à été un véritable soulagement pour moi. Car contrairement à la Réunion, lors de sorties restaurants, j’avais toujours une alternative végétale assez facilement. Lors d’une promenade, si on voulais s’arrêter quelque part manger un morceau, j’avais pas trop de difficulté à trouver une option vegan pour moi. Et psychologiquement, cela fait du bien.

Viens notre séjour en Espagne. Nous sommes allés en famille à Gijon, au Nort ouest de l’Espagne. C’est une ville en bordure de l’Atlantique que j’ai beaucoup aimé, je dirais même véritable coup de coeur. Et pourtant ce n’est pas pour ces alternatives vegan, car vous allez comprendre il y en avais très peu.

Notre premier restaurant sur Gijon, étais fort sympathique. Ambiance typique, le serveur qui nous servait le cidre à l’espagnole, j’ai vraiment beaucoup aimé. Et mon premier repas ne m’as pas fait « tilt » de suite, car c’étais une belle salade, je dirais même énorme salade. Tellement énorme que j’ai demandé  l’emporter.

IMG_20160612_141428
Nava Sidreria, Ensalada

En fait, je n’avais pas compris de suite que cette salade, allait se retrouver à tout mes plats lors de sorties restaurants (qui fut nombreuses). Les cartes dans les restaurants à Gijon, sont exclusivement composées de fruits de mer, avec une petite partie charcuterie (Chorizo etc.) et en générale une partie salade. Mais souvent les salades étaient accompagnées de poissons et charcuteries. Le choix fut très maigre pour moi 😦

IMG_20160615_135738.jpg

Mis à part les courses que j’ai pu me faire dans le Carrefour espagnole du coin, je mangeais exclusivement végétarien. La fameuse tortillas à base d’oeufs à été au centre de nombreux de mes repas, ainsi que le fromage espagnol. Cependant au petit déjeuner et pour le repas du soir, je prenais le temps de manger vegan. En cette période de Juin, les fruits étaient au rendez-vous, et de délicieux porridges au lait d’amande avec pêches, cerises et nectarines ont faits mon bonheur.

IMG_20160610_183752.jpg
Courses au Carrefour de Gijon

En matière de prix, c’était la folie dans mon cerveau. Un lait d’amande à la Réunion coûte environ 4€ le litre, en Espagne il coûte même pas 1€. Autant vous dire que je me suis faite plaisir. D’ailleurs mes valises en ont souffert à devoir transporter autant de nourritures. Car oui je l’avoue j’ai fais des provisions en Espagne et même à Lyon, où la vie est 2 fois moins chère qu’à la Réunion.

Cependant à Gijon, j’ai pu faire la découverte de quelques adresses « vegan » complètement par hasard, en marchant.

  • Raw Coco Green Bar: C’est un bar à jus de fruits frais, smoothies, où l’on peut se poser, lire un livre dans une atmosphère cosy en mangeant une part de cheesecakes.

IMG_20160616_164121.jpgIMG_20160616_164257.jpg

  • Café bio: Endroit chaleureux où nous avons pu boire un café au lait de riz bio, bière bio pour monsieur et jus de pêche bio pour petit monstre.

IMG_20160620_145709.jpg

  • Comida vegetariana: restaurant végétarien que l’on a malheureusement pas pu tester, mais c’est une bonne excuse pour retourner à Gijon 🙂
IMG_20160612_173841.jpg
Comida vegetariana

Gijon ne m’aura pas laissé indifférente malgrès mes coups de blues concernant le veganisme. Des fois j’avais vraiment ce sentiment d’être à part, à table lors d’une paëlla, ça a été terrible de voir tout le monde savourer son plat et moi qui étais complètement déconnectée de la situation. Malgrès ça, Gijon restera dans mon coeur, j’ai beaucoup aimé cette ville, et je me dis qu’il y a toujours moyen de trouver son bonheur en s’adaptant. Comment j’ai fais? J’ai souvent du faire avec, avec mon verre de cidre, continuer la conversation, et se dire que l’on mangera mieux plus tard. En soi, ce n’est pas mon veganisme, qui aurait pu gâcher mon séjour en Espagne. Car être vegan est mon choix, mon mode de vie, et si dans une ville ou la langouste est au creux de l’assiette, je ne me sens pas bien, c’est normal. Mais je refusais de penser que parce que c’est comme ça, je ne peux être bien à Gijon. Car au final, je m’y suis sentie tellement bien, que je m’y voyais y vivre des années.

IMG_20160611_153327.jpg

Être vegan en vacances, c’est pas toujours évident selon l’endroit où l’on va. Cependant je pense, qu’il y a toujours possibilité de trouver son bonheur, en le demandant gentiment au serveur, en faisant les marchés locaux, en privilégiant des cuisines de cultures diverses (asiatiques, libanaises, chinoises, indiens …).

Être vegan, me rend plus épanouie, plus heureuse, malgrès les difficultés qui peuvent se pointer. Du fait d’avoir accepter ce mode de vie vegan, me rend plus forte, plus compréhensive, et plus ouverte.

Si vous devez partir en vacance, et que vous êtes vegan, végétarien ou autre, ne pensez pas être rejeté, mis de côté, ou montré du doigt. Assumez! Conservez vos convictions, et vous verrez qu’il y à toujours moyen de se faire entendre et comprendre.

En cette période de vacances, je vous souhaite de bonnes vacances à ceux qui le sont, et pour les autres, votre tour viendra 😉

Bisous les pineapple!

Anaïs

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s